Cuba Libre

A l’heure où Cuba et les Etats-Unis rouvrent leurs ambassades respectives, on se réjouit de vous proposer de merveilleux films pour découvrir une île plus dépaysante que les autres, où la musique flotte dans l’air imprégné de l’odeur des cigares. Vous connaissez sûrement Buena Vista Social Club de Wim Wenders, l’inénarrable Chan Chan et d’autres titres qui résonnent toujours le soir dans les rues de La Havane. Voici d’autres pépites qui vous feront voyager et danser.

Soy Cuba, de Mikhail Kalatozov, est une fenêtre sur le passé de l’île, son atmosphère unique, ses heures sombres. A travers le plan séquence tiré du film ci-dessous, on plonge dans une ambiance déjantée et jazzy au cœur de la capitale cubaine des années 60 – méconnaissable ! – jusqu’à plonger dans une piscine au plus près des maillots de bain deux pièces :

Autre film pour s’enivrer de jazz et retracer l’histoire de Cuba : le film d’animation Chico & Rita de Fernando Trueba et Javier Mariscal. Merveilleuse histoire d’amour et merveilleux dessins pour une immersion chaleureuse dans la vie des habitants de l’île, entre une chanteuse et un pianiste épris l’un de l’autre autant que de musique.

Pour se familiariser avec l’humour cubain, on vous recommande la comédie populaire Se permuta de Juan Carlos Tabío, histoire d’échange d’appartements et de quiproquos. Très drôle, le film a connu un certain succès dans l’île. Encore une occasion de s’immerger dans la vie quotidienne des cubains, à moins que vous ne préfériez les films à sketchs comme Siete dias, siete noches ou 7 jours à La Havane, qui rassemblent l’un et l’autre plusieurs courts-métrages de différents réalisateurs.

Après avoir réalisé l’un des segments de 7 jours à La Havane, Laurent Cantet poursuit l’exploration de la capitale cubaine et tourne Retour à Ithaque. On y retrouve un groupe d’amis qui confrontent leurs points de vue sur Cuba, entre ceux qui sont restés et celui qui est parti en exil.

Enfin, après Fraise et Chocolat de Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío, on vous recommande un autre film qui aborde l’homosexualité à Cuba ainsi que la vie des gens sous le régime castriste : le tragique Una Noche de Lucy Mulloy, où des adolescents rêvent de s’échapper sur un radeau de fortune en direction de la proche Floride…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s