Chasseurs d’appart : verdict pour M6 et Stéphane Plaza ?

« Une aventure immobilière à ne pas rater », voilà comment Réservoir Prod parlait, à l’époque de son lancement, de Recherche appartement ou maison. Peu de Français ont raté cette aventure. Le succès aura été tout de suite au rendez-vous pour M6 et Stéphane Plaza, agent immobilier star du programme, est devenu le chouchou de nombreux foyers.

Forte de ce constat, la 6ème chaîne a lancé Chasseur d’appart en access prime-time le 6 juillet dernier. Trois semaines de diffusion plus tard, l’heure est au bilan : Plaza est-il toujours aussi « bankable » ? L’émission a-t-elle convaincu et dépassé son aînée ?

image 3 chasseurs d'appart

Le concept

A la différence de Recherche appartement ou maison, Chasseur d’appart est véritablement une compétition : du lundi au jeudi, des clients en quête du « graal » immobilier missionnent les agents immobiliers de la semaine pour trouver la perle rare. Ces agents, après deux semaines de recherches, présentent chacun un bien à tour de rôle. Le vendredi soir, les deux agents qui ont accumulé le plus de points s’affrontent alors en finale.

Les audiences

Mise à l’antenne par M6 pendant l’été afin de tester le format, Chasseurs d’appart est un vrai succès pour la chaîne. Là où beaucoup de nouvelles émissions perdent des téléspectateurs entre le premier numéro et les suivants, la compétition immobilière en a gagné, passant de 974 000 curieux le 6 juillet (6,6 % de parts de marché) à un rythme de croisière autour de 1 200 000 téléspectateurs (environ 10,5% de parts de marché), et atteignant plus ou moins les 1 500 000 téléspectateurs la dernière semaine de diffusion. Mais la plus grande raison de se réjouir chez M6 tient peut-être dans les performances réalisées chez les fameuses ménagères de moins de cinquante ans. En effet, avec cette cible si prisée des publicitaires, le programme a augmenté ses parts de marchés de près de 40 % depuis son lancement et a régulièrement tourné entre 21,5 et 22 % pour atteindre 24,5% la troisième semaine, soit les meilleures performances de M6 sur cette cible en access prime-time depuis janvier 2014.

Un pari enfin réussi pour M6

Les audiences étant au rendez-vous, le programme reviendra à l’antenne pour une saison 2 courant 2016. Ce succès était désiré par la chaîne et s’est même fait quelque peu attendre. On ne peut pas reprocher à M6 de tenter des choses en matières de programmes : ces derniers mois, la chaîne a lancé de nombreux formats avec plus ou moins de succès.

Si Objectif Top Chef était un pari  très réussi l’hiver dernier avec en moyenne 1,7 millions de téléspectateurs par épisode, et si Cristina Cordula et ses Reines du shopping ont réussi à imposer leur règne, toutes les tentatives pour occuper l’after school ou l’access prime-time n’ont pas eu ce succès-là. L’année dernière, Louise Ekland (100% mag) ne rassemblait déjà plus que 1,1 million de fidèles (7,2 de parts de marché) ce qui, sans être catastrophique, témoignait d’un essoufflement. Depuis, plusieurs émissions ont été mises à l’antenne avec des résultats encore plus décevants. En février, Tous les couples sont permis a rapidement été déprogrammée. Quant à 5 salons qui décoiffent, la deuxième semaine de compétition n’aura été suivie que par 490 000 téléspectateurs pour 7,8% de parts de marchés en moyenne. Enfin, il est intéressant de constater que depuis le départ de Chasseurs d’appart des grilles d’M6, l’acces ne cesse de chuter : Un trésor dans votre maison, qui a pris le relais, est tombé à 847 000 téléspectateurs et En Famille, censé sauver ce qui restait à sauver, s’est effondré à 675 000 le lundi 3 août.

Avec Chasseurs d’appart, M6 aurait donc trouvé la formule gagnante pour venir compléter ses grilles d’access printanier ou estivaux. De leur point de vue, pas de doute, le jeu en valait la chandelle. Mais qu’en est-il pour le téléspectateur ? Si l’émission a été suivie, qu’avait-t-elle réellement dans le ventre ?

image 2 chasseur d'appart

Une bonne mécanique de jeu

En rajoutant une grosse pincée de compétition à leur potion immobilière, les producteurs de Studio 89 Production (filiale de M6) ont été plus qu’inspirés. Ainsi, une sorte de suspense s’installe non seulement au sein de chaque numéro (quel sera l’appartement choisi aujourd’hui ?) mais également sur l’ensemble de la semaine (quel agent immobilier l’emportera au soir de la finale ?). Cette double attente a quelque chose de novateur. En effet, il existe peu d’émissions de compétitions jouant à la fois sur un enjeu quotidien et hebdomadaire. Dans les Reines du Shopping, si les points sont attribués par les candidates à l’issue de chaque shopping, le réel enjeu se joue lors de l’émission du vendredi avec l’attribution des points de Cristina et le couronnement de la gagnante. Dans un Dîner Presque Parfait, les moyennes des notes attribuées aux candidats du lundi au jeudi sont connues le soir même mais ne prennent tout leur sens que confrontées à celle du candidat du vendredi. La mécanique de jeu de Chasseurs d’Appart, quoiqu’un peu complexe au premier abord, est donc une belle trouvaille et a tout pour maintenir les spectateurs dans ses filets.

Une bonne mise en avant des agents concurrents

Le fait de dresser un portrait des trois agents immobiliers et de les voir évoluer tout au long de la semaine permet au téléspectateur de s’attacher à eux sans lui donner le temps de se lasser. La mise en avant de caractéristiques personnelles des professionnels s’insère donc habilement dans la mécanique du format sans pour autant prendre le risque de lui nuire : quelle que soit l’opinion que l’on ait des agents, le cœur du programme reste les biens immobiliers présentés.

De plus, le relatif jeune âge des agents immobiliers est un atout pour l’émission puisqu’il renvoie l’image, réelle ou non, d’un métier dynamique et sympathique. L’émission est en soit une belle vitrine pour la profession et, en période de crise du travail, voir à l’écran des jeunes actifs s’épanouir dans leur travail fait tout simplement du bien.

Plaza, de clown à agent immobilier

Alors qu’il était devenu une caricature de lui-même dans Recherche appartement ou maison, alors que l’on finissait par ne parler de lui que pour ses pitreries dans les déménagements, l’agent-animateur de M6 a pris de la hauteur et revêtu le costume qui lui sied le mieux. Dans Chasseurs d’appart, il n’est pas partie prenante de la compétition. Ses seules interventions se limitent à des commentaires délivrés sur les agents et les biens visités, avec de temps à autre quelques rappels légaux pour les téléspectateurs. Il est simplement là pour commenter le travail des agents immobiliers et, comme il se plait à le rappeler en interview, « il ne les note pas ». Ce nouveau rôle ne l’empêche pas de distiller quelques petits calembours comme il sait si bien le faire.

image chasseur d'appart

Éternel gendre idéal et boute-en-train, Stéphane Plaza se rachète néanmoins une image avec cette émission, et s’en sert même pour légitimer son réseau d’agences immobilières lancé en grandes pompes avec l’aide de la chaîne. L’homme a donc plusieurs casquettes et le fait savoir.

Des améliorations à prévoir

Le format a beau être une des bonnes surprises télévisuelles cette année, il n’en reste pas moins perfectible. Qu’il s’agisse du portrait des agents immobiliers en compétition, du rappel des règles du jeu ou du trop long résumé des épisodes précédents, tout cela alourdit considérablement le visionnage. Au vu de pratiques similaires dans d’autres émissions reposant sur les mêmes mécaniques (Les Reines du shopping, Bienvenue au camping ou encore Un dîner presque parfait), c’est à se demander si, pour les sociétés de production, il n’y aurait pas aujourd’hui un manque d’imagination qui conduit à un formatage et à un manque de fluidité dans la narration. Ne pas perdre le téléspectateur arrivé en cour de semaine est une chose, mais de grâce un peu plus de légèreté !

Une autre amélioration qui pourrait être apportée au programme consisterait à mêler vente et location dans ces chasses immobilières. Ce faisant, propriétaires et locataires pourraient se reconnaître dans les clients sélectionnés. Le potentiel d’identification au programme serait alors plus grand.

Néanmoins malgré ces quelques point perfectibles, Chasseurs d’appart  a de nombreux atouts et semble bien parti pour s’installer durablement sur nos écrans. Et personnellement, vous l’aurez compris, j’en redemande !

4 réponses à “Chasseurs d’appart : verdict pour M6 et Stéphane Plaza ?

  1. Très bonne émission par contre les agents devrais avoir l’interdiction de proposer des biens hors budget car c’est rarement des biens dans le budget et ce n’est pas très juste pour les quelques agents qui respectent vraiment les budgets annoncer, je pense que c’est une idée a travailler pour la prochaine saison afin que chaque concurrents sois à égalité.

    J'aime

  2. On adore cette émission,très fidèle de M6, j’avais laissé un peu tomber mais je suis revenue pour cette émission Et je n’en rate pas une, Stephane Plazza avec son humour décalé est top, le concept de l’émission est géniale mais ce qui m’agace un peu c’est la présentation des agents immobiliers à chaque episode et je pense qu’il devrait revoir les règles comme dans les reines du shopping, je trouve ANORMAL de montrer un bien au delà du budget!!!
    Je souhaite pour cette émission encore beaucoup d’autres…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s