Football et cinéma

Après deux mois de manque et d’abstinence forcée, où chaque match de préparation contre une équipe de D3 autrichienne devient un événement, la nouvelle saison de Ligue 1 a débuté vendredi soir. Les inconditionnels de football peuvent se rassurer, ils vont à nouveau pouvoir se délecter des spectaculaires et haletants 0-0 si chères à notre bon vieux championnat.

Et comme on peut être à la fois amateur de ballon rond et cinéphile, voici quelques films disponibles en VOD que nous avons aimé et qui mettent en scène le monde des supporters, prouvant ainsi que, par son aspect populaire, le football peut s’avérer un angle d’attaque intéressant pour faire un portrait de la société contemporaine.

En 2006, Jafar Panahi recevait l’Ours d’Argent à Berlin pour Hors-Jeu, qui suit un groupe de supportrices tentant par tous les moyens d’aller voir un match malgré l’interdiction qui leur est faite de pénétrer dans un stade. L’occasion pour le cinéaste de questionner la place des femmes dans la société iranienne.

Dans Looking for Eric, Ken Loach utilisait la figure d’Eric Cantona pour personnifier la magie du football, teintant son genre de prédilection, le réalisme social, d’une touche de rêverie et d’évasion.

f_430

El Camino de San Diego suit le parcours d’un père de famille  vivant au cœur d’une forêt argentine et qui, malgré sa situation précaire, garde espoir grâce à la racine d’arbre qu’il a trouvée et qui ressemble étrangement à la silhouette de son Dieu, Diego Maradona. Quand il apprend que ce dernier a eu une crise cardiaque, il décide de prendre la route et d’aller lui offrir la statue improvisée.

MCDELCA FE004

Stéphane Demoustier, dont le premier long-métrage Terre battue est sorti en salle l’année dernière, s’intéressait quant à lui à un homme ayant promis à son fils d’aller voir un match de l’Olympique Lyonnais et qui se rend compte, une fois arrivé au stade, qu’il ne peut se permettre de payer le prix exorbitant qui lui est demandé pour accéder aux tribunes.

En bonus, je ne peux résister à l’envie de vous recommander Les rencontres d’après-minuit de Yann Gonzalez. Un film qui n’a, certes, pas grand chose à voir avec le football mais dans lequel le King lui-même interprète l’Étalon, un poète maudit à cause de la taille de son sexe. Un grand rôle de composition !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s