Bienveillante étrangeté

Nous attendions avec impatience les projections de l’Étrange Festival. Nous attendions d’être surpris, décontenancés, déboussolés, et nous n’avons pas été déçus. Les films que nous avons vus à cette occasion sont forts de propositions narratives et formelles, et nous plongent dans des mondes inhabituels ou inconnus, qui nous ont parfois dérangés, le plus souvent émerveillés. Retour sur deux films qui nous ont particulièrement marqués : Tangerine de Sean Baker, et Love & Peace de Sion Sono dont Léontine vous touchera un mot.

Tangerine

Tangerine-Sundance-Film-Festival

En sortant de la projection de Tangerine, je suis surpris d’entendre des commentaires acerbes autour de moi, alors que je suis sous le charme de Sin-Dee (Kitana Kiki Rodriguez) et Alexandra (Mya Taylor), les deux femmes noires et transgenres qui ont arpenté devant nous les rues de LA, le temps d’une soirée, comme Cléo arpentait Paris dans Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda. Ce qui est génial, c’est que l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard : Sin-Dee est de retour après 28 jours derrière les barreaux, et elle découvre que son copain Chester (James Ransone, oui oui, le petit Ziggy Sobotka de The Wire !) l’a trompée. Elle se met donc en tête de retrouver sa rivale, une certaine Dinah (ou Dana, ou Désirée ?) et de la ramener devant l’homme infidèle pour les confronter. Pendant ce temps, la pauvre Alexandra – meilleure amie de l’intrépide Sin-Dee et gaffeuse maladroite ayant révélé la trahison de Chester – tente de canaliser les choses et d’organiser le concert où elle doit chanter le soir-même.

Rien de révolutionnaire jusqu’ici ? Et pourtant, le film détonne et ne ressemble à aucun autre. Le jeu survolté des actrices, le tournoiement virevoltant de la caméra – un iPhone 5S -, la musique ultra rythmée, tout contribue à donner à Tangerine (on ne révélera pas la jolie raison de ce titre) une ambiance électrique et un humour déjanté. Le choix de l’iPhone bien sûr confère à l’image un grain particulier, inhabituel et familier à la fois. Ce n’est pas le grain de la Super 8 ni des caméras DV, et on imagine bien que, dans vingt ans peut-être, les films utiliseront cette qualité d’image pour signifier le souvenir ou la nostalgie. Au-delà de son aspect énergique et amusant, le film fait preuve d’une grande sensibilité et sait rendre ses personnages attachants, même quand on sait qu’ils vont droit à la catastrophe. L’irruption, à la fin seulement, d’un acte transphobe, nous ramène brusquement à la réalité. Après avoir vu ces femmes courir, crier, chanter, vivre leur vie, on est d’autant plus émus et révoltés par ce geste violent et ces insultes qui fusent, on éprouve de la colère envers ces gens qui n’ont rien compris, qui ne savent pas, qui n’ont pas pris le temps de côtoyer Sin-Dee avec nous.

f84129c2ca42b7df279c62027bd53334 (1)

Love & Peace

Sono Sion, que j’ai découvert avec plaisir lors de ce festival, est un des réalisateurs les plus barré qu’il soit. C’est un véritable poète de l’absurde et un maître du déjanté : un habitué de l’Etrange Festival. Il est donc bien difficile de vous parler de Love & Peace. Au programme : un employé de bureau qui se lie d’amitié avec une petite tortue, un chat cynique, une marmite aux bonbons magiques, une tortue à la recherche de la gloire sur un plateau de Monopoly, un kidnapping par un groupe Punk, un atelier de père Noël dans les égouts de Tokyo, une tortue qui compose des tubes en renversant une pile de livre, un robot abandonné, des chansons contre la bombe atomique et les jeux olympiques, une star du J-Rock en combinaison pailletée, une tortue géante qui chante des berceuses dans un stade. Surréaliste.

Love & Peace is one of three Sion Sono films screening as part of this year’s Fantasia International Film Festival. Credit: Fantasia.

Sono Sion dénonce d’une façon légère et naïve, à travers ces personnages, les excès de la société de consommation, du gaspillage, de l’éphémère. Une oeuvre tout à fait extravagante, aux genres éclectiques – de la comédie romantique au kaiju eiga – mais pleine d’une énergie nouvelle et délicieuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s