Pitch Slapped : la mode des chorales a capella

Loin des clichés des Choristes ou de Sister Act, les chorales ont le vent en poupe grâce à Glee et au succès surprise des films de la franchise Pitch Perfect. Produit par l’équipe d’Undercover Boss, Pitch Slapped est un docu-réalité de 8 épisodes diffusé sur la chaîne Lifetime depuis le début janvier 2016. Les chorales seraient-elle le nouveau boys band ?

De quoi ça parle ?

Le cœur de cette série documentaire, c’est le chant a capella, c’est à dire sans aucun accompagnement instrumental. L’émission suit simultanément deux chorales de lycéens, les Highlands Voices et les Stay Tuned, en compétition pour le titre de « Summer Invitational champion ». Chacune des équipes a la chance d’être coachée par une célébrité : Deke Sharon, producteur d’une émission à succès intitulée The Sing-Off (NBC), qui a notamment travaillé sur le film Pitch Perfect, et Diana Preisler, issue de Broadway et chanteuse du groupe Blue Jupiter.

Venant de deux lycées situés dans le New Jersey, les groupes se rencontrent souvent dans les différentes compétitions de chant a capella et connaissent les points forts et les points faibles de chacun. Les 21 étudiants (un chiffre conséquent pour cette discipline) qui composent Stay Tuned sont des outsiders, des élèves qui manquent de confiance en eux et qui, malgré leur travail et leur bonne volonté, sont constamment derrière leurs rivaux. A l’opposé, les Highlands Voices ont un sacré ego et savent bien qu’à tous les niveaux ils sont meilleurs que Stay Tuned. Tant qu’à faire, la rivalité est également présente entre les coachs.

Au programme : du chant, de l’espoir, des larmes, de la jalousie et des déceptions, bref, un vrai drama musical.

C’est bien ?

Compte tenu de la popularité croissante du genre dans les lycées et même les universités et de l’exposition médiatique dont il bénéficie, on comprend que les producteurs et les chaînes tentent leur chance sur ce créneau. Mais, au même titre qu’une télé-réalité sur les pom-pom girls (pour rester dans le cadre scolaire) ou qu’un concours de mini-miss, Pitch Slapped est une émission supplémentaire sur une tendance américano-américaine.

Sur le fond, l’émission n’a que peu d’intérêt, sauf si vous vous intéressez à ce genre musical ou si vous faites vous-même partie d’une chorale. Dans la forme, elle s’avère jusque-là ennuyeuse, après deux épisodes seulement. Les élèves sont peu intéressants et les coachs pas vraiment charismatiques. Le premier est trop dans l’émotionnel pour dynamiser l’ensemble et la seconde prétentieuse, compétitrice et vulgaire. En fait, on attend qu’une chose : les numéros finaux (et sur ce point, ils sont décevants). Au fur et à mesure, on a forcément une préférence envers l’équipe que l’on souhaiterait voir récompensée, mais l’enjeu reste assez faible pour le téléspectateur. Pour compenser, il faudrait que les numéros de chant et leur mise en scène soient un minimum impressionnants…

L’idée de Pitch Slapped n’est évidemment pas de faire le show de bout en bout, et ces lycéens feront sans doute des étincelles dans des compétitions incroyables, mais derrière une volonté de dépoussiérer le chant choral, l’émission aborde un sujet de niche sous une forme peu appropriée pour conquérir un large public. A l’inverse de The Sing-Off (ci-dessous).

FOR TV WEEK -- DO NOT PURGE -- THE SING-OFF -- Episode 301 -- Pictured: The Collective, Dartmouth Aires, Soulid Out -- Photo by: Lewis Jacobs/NBC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s