Les hypnotiseurs ont-ils hypnotisé le PAF ?

L’hypnose est à la mode. Rien d’original dans cette affirmation puisque force est de constater la multiplication des émissions sur le sujet dans nos grilles TV. En effet, depuis que TF1 s’est positionné en premier sur le créneau avec  Stars sous hypnose, le groupe M6 (W9 puis M6) et D8 se sont empressés de suivre avec Hypnose le grand jeu pour l’un et plusieurs numéros spéciaux en présence d’un hypnotiseur pour l’autre. Si, au vue des résultats d’audience, les téléspectateurs français semblent plutôt réceptif à ce genre de programme, une question revient quand même souvent quand on regarde ces émissions : sont-elles truqué ou pas ? Sommes-nous face à du divertissement ou assistons-nous à quelque chose relevant du paranormal ?

Au sein de l’équipe TV de Spideo, les avis sont très partagés et l’indexation de ces émissions a souvent été le moment de discussions enflammées. Retour, donc, sur ces émissions hypnotiques qui font débat.

TF1 a donc été la première à dégainer, flairant le bon filon. Depuis, 4 numéros du  divertissant Stars sous hypnose ont vu le jour. Diffusée depuis juillet 2014, l’émission animée par Arthur met en lumière l’hypnotiseur star Messmer. Cet habitué des plateaux TV depuis son spectacle Messmer fascinateur (2007) a pour mission en amont du programme de « préparer » à l’hypnose toute une série de célébrités ayant accepté de se prêter à l’expérience. Une fois ce travail effectué, l’émission consiste à leur faire vivre en plateau des situations et  expériences improbables sous le regard d’un public hilare. Dans ce show, les peoples acceptent donc de se muer en souris de laboratoire, remettant souvent leur honneur et leur amour propre dans les mains joueuses de l’hypnotiseur québécois. Le résultat : des séquences mémorables et comiques comme celle où Baptiste Giabiconni paniqué croit se réveiller sur une table d’opération avec une paire de seins tout juste posée à sa demande, ou encore celle où Ryane Bensetti est pris d’une irrésistible volonté de séduire et danser avec un homme du public, lui aussi hypnotisé. Du divertissement à l’état pur pour les 5 000 000 de personnes qui en moyenne sont présents derrière leurs écrans lors de ces rendez-vous !

Le groupe M6 n’est pas en reste en matière d’expérimentations hypnotiques. En effet, W9 en octobre dernier et M6 deux mois après ont voulu leur part du gâteau audiométrique. Hypnose le grand jeu a pour originalité de ne pas faire appel à des stars mais de confronter de véritables anonymes aux facéties d’un hypnotiseur (Cyrille Arnaud cette fois-ci). Le programme se veut un véritable jeu TV avec, pour le gagnant, 20 000 euros à la clé. Le résultat : une sorte de Bigdil sous drogue dure qui a séduit en prime time 710 000 personnes sur W9 et moins de 2 000 000 sur la chaîne mère. Des audiences très moyennes donc (surtout pour la diffusion sur M6). Le charme de l’hypnose n’a cette fois-ci pas fonctionné.

D8 et Touche pas à mon poste, profitant des diffusions des émissions de TF1 et de W9, ont également saisi la balle audiovisuelle au bond. Deux émissions « spéciales hypnose » ont donc été diffusées, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Cyril Hanouna s’en est donné à cœur joie, profitant de l’état « planant » de certains de ses chroniqueurs, et a offert aux téléspectateurs des happenings tous plus délirant les uns que les autres. Il faut le reconnaître, voir Bertrand Chameroy persuadé que tout le monde est nus sur le plateau ou Mathieu Delormeau se prendre pour Johnny a quelque chose de réellement comique et apporte un vrai plus au célèbre talkshow humoristique. C’est ce qu’a l’air d’avoir pensé le public puisque les primes ont à chaque fois atteint pour leur époque des scores historiques (dépassant même par moment les 2,5 millions d’audience).

Que ces programmes aient rencontré ou non le succès espéré par leurs diffuseurs, ils ont eu au moins le mérite de faire parler d’eux. Défendeurs et opposants à l’hypnose se sont souvent écharpé sur les différents forums des chaînes et nombreux furent les articles à mettre l’hypnose en gros titre. Mais médiatisation ne veut pas dire véracité et il est difficile de convaincre sur quelque chose d’aussi étrange. Néanmoins, indépendamment du débat sur la question de la scénarisation, certains défenseurs et pratiquant de l’hypnose ont déploré que leur pratique soit à ce point vulgarisée et détournée dans le seul but de faire rire, rappelant à l’occasion que l’hypnose en tant que telle existait depuis Louis XIV et était utilisée avec efficacité dans certains cadres thérapeutiques.

Si l’hypnose fait tant parler depuis des siècles, il y a fort à parier que les débats continueront chez Spideo lors des prochaines diffusions ou programmes construits autour de cette pratique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s