Les poules au cinéma

Cette journée du 4 avril est internationalement dédiée à la sensibilisation aux mines et à la lutte anti-mines. Mais, tenez-vous bien, le 4 avril est aussi le 15e jour du mois de germinal dans le calendrier républicain, communément appelé « jour de la poule ». Confronté à un manque d’inspiration tenace pour mon sujet d’article, je remercie les révolutionnaires et leur amour des gallinacés (les mines n’existaient pas à l’époque, il faut les comprendre) et vous propose de célébrer la poule au cinéma, sous toutes ses formes.

L’œuf ou la poule ?

Avant d’être une poule, une poule était un œuf. Cet important rappel effectué, et sans vouloir vous embarquer sur le sujet houleux de « qui a bien pu arriver en premier ? », intéressons nous aux meilleures incarnations d’œufs au cinéma.

Contrairement à ce que l’on entend parfois, Buñuel n’utilisa pas d’œuf pour simuler le plus célèbre œil tranché du 7e art, mais un globe oculaire de bœuf. Cela étant, Un Chien Andalou comporte sa part d’œufs, dans le respect des leitmotivs qui jalonnent l’œuvre de Dali (co-scénariste), inspiré par la forte symbolique contenue sous la coquille : vie intra-utérine, renaissance, fertilité…

Peu d’autres œuvres s’intéressent autant au bagage allégorique transporté par l’œuf. Dans Y a-t-il un pilote pour sauver l’avion ?, Leslie Nielsen s’évertue à rendre agréable le voyage d’une passagère qui… pond par la bouche. Dans Hot Shot, Charlie Sheen décide d’utiliser le ventre brûlant de Valeria Golino pour s’en faire cuire un (d’œuf), pendant que les Japonais de Tampopo allient eux aussi tension sexuelle et inventivité culinaire autour d’une séparation de jaune et de blanc (oubliez vos techniques habituelles).

S’il y en a qui auraient mieux fait de cuisiner vite-fait leurs œufs après les courses, ce sont bien les membres de la famille de Funny Games. Dérangés dans leur maison de vacances par deux jeunes gens d’apparence aimable et désireux de leur emprunter quelques œufs, ils ont le malheur de leur ouvrir grand la porte. Et c’est le drame. Pour les œufs comme pour leurs propriétaires…

funny_games_egg_yolk_hand_55692_3840x2160

Poules Animées

Dans l’opinion publique, la poule a (injustement) la vie dure. Considérée comme pleutre (surtout quand elle est « mouillée »), la poule sert aussi à qualifier les dames de petite vertu et les forces de l’ordre, sans que la dénomination ne soit vraiment positive. Ajoutons que l’animal n’est pas non plus réputé des plus intelligents. Heureusement que les films d’animation sont là. Faisant fi de la doxa anti-poule, les dessins animés préfèrent souligner la sympathie procurée par nos amies à plumes, leur instinct maternel inébranlable et la simplicité de leur vie en communauté, bien plus organisée qu’elle n’en a l’air. Leur blason redoré, les poules peuvent même se targuer d’occuper quelques premiers rôles marquants, de Chicken Little à Chicken Run, où une équipée de poules inoubliable tente par tous les moyens d’échapper à un sort funeste (une mise en tourte).

13277

Mais les poules animées occupent aussi des seconds rôles marquants. Alors que les héroïnes Disney semblent toutes s’être mises d’accord pour dédier une de leurs scènes à la distribution de grains pour poules (de Cendrillon à Mulan), d’autres gallinacées crèvent l’écran en quelques apparitions. Parmi nos préférées: la poule de Moi Moche et Méchant 2, aussi muette qu’hargneuse, celle du duel de sorciers de Merlin l’enchanteur, un poil plus dangereuse, et surtout la dame Gertrude de Robin des Bois, poule multi-sport qui alterne les exploits, au badminton comme au rugby. Dame Gertrude fait d’ailleurs partie de ces poules de cinéma qu’on ne rattrape pas facilement, dans le sillon de ses compagnes de Rocky ou de l’introduction de La Cité de Dieu.

Poule au pot

Hélas pour elles, toutes les poules n’ont pas le talent d’évasion de Ginger et Rocky dans Chicken Run. La plupart d’entre elles n’ont d’autre choix que de finir sur une table anonyme, dégustées par des convives affamés. Petite consolation: qu’elles soient rôties, farcies, mijotées, plongées dans le vin ou réduites en bouillon, les poules se sont souvent vu offrir un dernier hommage reconnaissant sur grand et petit écran. Dans la série américaine Breaking Bad, derrière le KFC local « Los Pollos » se cache un trafic de drogues juteux. Dans celui d’Anchorman 2, les poules ont réussi à échapper au fast-food en se faisant remplacer par des chauves-souris, beaucoup moins chères.

Quand elles finissent réellement dans notre assiette, les poules ont cependant toujours leur mot à dire. Jamais rassasiées à l’idée d’effectuer leur baroud d’honneur, les reines de la basse-cour trouvent toujours un moyen d’embêter ceux qui tiennent la fourchette. Dans The Party de Blake Edwards par exemple, le poulet rôti se fait la malle et enfonce son destinataire originel dans l’embarras.

Dans Eraserhead, l’occupante de l’assiette fait aussi des siennes, sur un tout autre autre ton, et devant la belle-famille qui plus est. On ne souhaite cela à personne.

Poule-victime

Soyons francs, nos poulettes de cinéma ont bien d’autres soucis que celui d’éviter la cuisson. Finir en broche est parfois un sort bien plus préférable, surtout sur pellicule. Les poules servent par exemple d’armes de fortunes peu consentantes. C’est le cas dans Hot Shot 2 (décidément porté sur la plume), où un Charlie Sheen déchaîné tire à l’arc sur tout ce qui bouge, et parfois avec une poule en guise de flèche. Dans OSS 117: Le Caire nid d’espions, l’agent secret Hubert Bonisseur de la Bath profite d’une des couvertures les plus marrantes de l’histoire du cinéma : il est le gérant concerné de la SCEP (Société cairote d’élevage de poulets). Non content d’exciter ses poulets en jouant avec la lumière, il brille aussi dans son utilisation martiale de l’animal.

Pire, les poules sont parfois l’objet de sévices des moins raffinés. Dans The Devil’s Reject, film d’horreur de Rob Zombie, nous faisons la connaissance d’un « chicken fucker » qui s’assume. Même état d’esprit dans le prochain film du danois Anders Thomas Jensen, Men & Chicken, où un Mads Mikkelsen dérangé s’installe dans un manoir dont les occupants entretiennent des relations… disons très proches avec leurs poules. Quant à la fellation sur pilon de poulet de Killer Joe, avec Matthew McConaughey, elle vous marque un spectateur à vie.

Pauvres poules au cinéma… et sur les tournages. Sur celui de Pink Flamingos de John Waters, une scène de sexe incluant une poule se termina par le décès de cette dernière (écrasée entre ses deux amants). Les Portes du Paradis, de Michael Cimino, accumula aussi son lot de dommages collatéraux sur poules, en plus de sonner le glas du Nouvel Hollywood. Pour finir cette catégorie, soulignons que l’une des poules-victimes les plus marquantes apparaît dans le Caché de Michael Haneke, et qu’elle hante encore Daniel Auteuil.

cache6

Poule vengeresse

Debout les poulets de la terre !

La poule de cinéma est rancunière, et gare à ceux qui croiseront sa route. Dans Soudain…les monstres, un séjour sur une île prend une tournure particulière quand une poule géante se met à attaquer les vacanciers. Dans Chicken Park, un amateur de combats de coqs se fait voler son animal. En se lançant à sa recherche, il finit par atterrir dans un parc à la faune originale puisque exclusivement composée de poules de la taille d’un petit immeuble. Et ces dernières ne sont pas forcément très dociles. Dans Cooties, une épidémie à la sauce zombie trouve son origine dans des nuggets peu ragoûtants. Enfin, dans le (trop ?) méconnu Kanthaswamy, la justice est servie par un super-héros… original.

Kanthaswamy new Movie _13_

Le remake français, Pouleman, n’est définitivement pas à l’ordre du jour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s