Des façons insolites de trouver l’amour

Personne ou presque n’a pu échapper au récent séisme provoqué par la séparation de Brad Pitt et Angelina Jolie, LE couple phare du tout Hollywood de ces dernières années. En effet, l’annonce de la séparation des « Brangelina » a donné lieu à une succession de posts sur les réseaux sociaux sonnant comme la fin d’une ère. L’amour serait-il mort ?

En l’espace d’une annonce, tous les kilos pris en glace et en Nutella devant nos soirées comédies romantiques du dimanche soir nous sont apparu vains… Les Julia Roberts, Cameron Diaz, Hugh Grant et autre Richard Gere, abonnés au genre, nous auraient donc menti ? L’amour façon guimauve hollywoodienne n’existerait donc pas ?

On a parfois l’impression que Tinder, Happn et autre Grindr sont devenus la nouvelle trinité d’un monde dans lequel une rencontre amoureuse passerait d’abord par une compatibilité de « profils ». Mais la multiplication de moyens ne vaut pas garantie de résultats et la quête de l’Amour avec un grand A n’a jamais autant été l’objet de toutes les attentions. C’est en tout cas ce que laissent entendre les audiences des très nombreuses émissions TV faisant de la recherche de l’élu(e) le cœur leur concept.

Pris dans ce raz de marée télévisuel,  les producteurs sont obligés de rivaliser d’inventivité sous peine de ne plus exister. Et ce n’est pas chez Spideo que l’on se plaindra du résultat puisque cela nous permet de vous présenter une petite playlist mettant la quête amoureuse en évidence avec ce qu’il faut de décalé ou d’insolite pour que chacun y trouve son compte ! À vos marques, prêts… aimez !

Mariés au premier regard, M6

C’est le 7 novembre prochain que M6 diffusera son nouveau programme choc : Mariés au premier regard. Avec cette aventure qui se veut autant amoureuse que « scientifique », la chaîne espère obtenir le même plébiscite que le concept original dont elle s’est inspirée, le format danois Married at first sight. Lequel, en plus de cartonner dans son pays d’origine, rencontre un vrai succès d’audience aux Etats-Unis, en Australie, ou encore en Angleterre.

Prenez quelques femmes et hommes célibataires désespérant de rencontrer un jour l’âme sœur. Faites leur passer une batterie de test de personnalité. Forts de ces renseignements, vous leur annoncez que s’ils ou elles le souhaitent (environ 25% refusent d’aller plus loin), vous avez organisé pour eux leur mariage avec une ou un inconnu censé leur correspondre parfaitement. Évidemment l’idée est de ne rencontrer l’heureux(se) élu(e) qu’à la mairie, au moment de se dire oui. Une fois les vœux prononcés, la chaîne les filme en continu pendant 6 mois (en voyage de noces et dans leur vie de tous les jours) puis, au terme de cette période, dresse le bilan de l’expérience avec eux devant des sociologues et des sexologues, afin de savoir s’ils souhaitent divorcer ou non.

Complètement fou vous avez dit ? Pas si sûr au vu du nombre de couples qui, dans les éditions étrangères, ont décidé de rester mariés. Le programme, qui s’apparente plus au docu réalité et à ce que M6 faisait avec son fameux Les français, l’amour et le sexe qu’à la téléréalité telle que Le Bachelor, a le mérite d’intriguer. L’amour serait-il alors une question d’algorithme ? Réponse le 7 novembre.

Sexy Beast, CStar

Au lendemain d’Halloween, le 1er novembre prochain, Cstar mettra à l’antenne son adaptation du format anglais Sexy Beast. Rebaptisé pour l’occasion Sexy Beast, l’amour monstre, l’émission tente de faire dépasser leurs préjugés à ses participants. En effet si ces derniers rencontrent bien, comme dans toutes émissions de dating qui se respectent, plusieurs candidats, l’originalité du concept réside ici dans le fait d’être grimé par des professionnels façon monstres hollywoodiens. Seule la personnalité pourra donc pencher la balance pour l’un ou pour l’autre.

Ce concept plein de bonnes intentions (se détacher de la plastique pour faire la part belle au for intérieur… et la marmotte qu’est-ce qu’elle fait déjà?), n’est pas sans rappeler celui du cultissime L’Amour est aveugle. En effet, dans l’ancienne émission de TF1, des participants occupaient une villa façon Secret Story et ne se rencontrait que dans l’obscurité la plus totale. Dans les faits cela a surtout donné lieu à des séances de massages caliente filmées en caméra infrarouge pour des téléspectateurs noctambules et voyeurs.

Avec Sexy Beast pas de risque de déraper, nos Frankestein de la love story seront en pleine lumière. Néanmoins pas sûr que les couples perdurent une fois la révélation passée si le physique ne suit pas. Dans l’amour platonique, il y a certes Platon mais il y a aussi…

90 day Fiance, TLC

Avec TLC, il faut avouer qu’on est rarement déçus, et 90 day Fiance n’échappe pas à la règle. Avec cette téléréalité, la chaîne permet à des couples bi-nationaux n’ayant jamais vécu ensemble de se rencontrer en accordant au « non Américain » un visa de 90 jours. À l’expiration de ce délai, le couple doit décider s’il souhaite ou non transformer l’essai en un mariage ou si chacun repart de son côté en reprenant le fil de sa vie.

Le show montre donc des participants essayant corps et âme de franchir les barrières culturelles et/ou linguistiques qui les séparent, et de faire accepter leur union à leur entourage souvent plein de préjugés à l’encontre du visiteur ou de la visiteuse. Le tout évidemment avec juste ce qu’il faut de mise en scène pour rendre ces amours naissantes al dente.

Si à l’issue de 3 premières saisons des mariages ont bien été célébrés, nombreuses sont les unions à avoir pris fin une fois les vœux prononcés. Un couple a même défrayé la chronique dans les rubriques de faits divers pour avoir porté plaintes à de nombreuses reprises en raison de violences domestiques. Enfin, nombreux sont les téléspectateurs à dénoncer la mise en scène de ce qui parfois pourrait s’apparenter à des mariages blancs. Amour ou manipulation, là est toute la question ! La télévision c’est parfois comme le mariage, pour le meilleur… et pour le pire.

Une fiancée pas comme les autres de Craig Gillespie (2007)

Parce qu’il n’y a pas que la télévision dans la vie, voici un film qui mérite amplement sa place parmi notre playlist du jour. Dans la directe lignée de Monique de Valérie Guignabodet, le film met ici en scène un Ryan Gosling un chouïa dérangé, habitant un petit village du middlewest américain. Un  jour, il présente à son frère et sa femme sa nouvelle petite amie : une poupée gonflable grandeur nature. Passé l’étonnement initial et sous les conseils d’un psy, le frère et la sœur décident de jouer le jeu comme si tout était normal. S’en suivra alors une succession de situations décalées, dans lesquelles Ryan et sa poupée feront grincer bien des dents. Une comédie dramatique, toute en latex et en douceur montrant à la perfection comment la solitude et la quête amoureuse nous amènent parfois sur des terrains improbables.

Man seeking woman de Simon Rich (2015)

Histoire de clore cette playlist en rire et en absurdité, la série Man seeking woman, dont nous avions déjà parlé sur Séries chéries a juste ce qu’il faut de déjanté pour atténuer et mettre un peu de second degré dans la maladive quête de l’amour.

Le bientôt trentenaire Josh, tout juste largué et célibataire, semble prêt à tout essayer afin de retrouver chaussure à son pied. S’enchaînent alors les situations totalement absurdes et franchement comiques.  Qui n’a jamais rêvé de « blind-dater » une troll ? Personne ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s